Loading...

Il n’est pas si mal que dans ce village d’Abu Gosh notre monastère se soit construit sur les ruines d’un caravansérail. Mais qui reçoit qui ?

Saint Benoît nous dit en sa règle, qu’à travers les hôtes on reçoit le Christ ressuscité et pèlerin. Il est bien que nous soyons à Emmaüs pour entendre cette parole. Il est plus dur de la mettre en pratique honnêtement et toujours. Il se pourrait aussi que ce soit nos hôtes qui nous reçoivent ! Et reçoivent ici Celui qui nous rassemble. Ne cherchons pas plus loin…

Lire la suite...

Il y a ici, côté frères et côté sœurs, une hôtellerie, monastique, parce qu’on ne vient pas ici simplement en vacances. Qu’est-ce qu’on y cherche donc ? C’est le «on» qui va répondre ! «On», ce sont nos familles et amis venant découvrir le pays, et ceux qui ont entendu parler de notre vocation en cette Terre dite Sainte (il faudra bien écouter pour entendre ce que cela veut dire à chacun !), et puis des jeunes désireux d’un temps de vie structuré par le rythme et le souffle monastique, et justement désireux «d’écouter» ce qui se passe ici.

Il y a ceux d’entre eux qui sont déjà en cette Terre depuis quelque temps et pour quelque temps encore, à étudier ou servir dans diverses institutions chrétiennes. Et bien sûr le clergé et les religieux, toujours bienvenus chez nous. Tous ont besoin de «souffler», donc d’un espace de retraite, et de retrait. Les monastères sont ce lieu. Mais l’on n’y trouve que ce qu’il y a. Qu’est-ce donc qu’on y trouve ? Une communauté qui vous accueille. Dans sa prière, donc dans son silence. Pourtant les occasions de parler ne manquent pas ici ! Il faudra mettre chaque chose à sa place.

La communauté n’est pas une agence de voyage, pas une maison de campagne, et l’on n’y organise pas de retraites prêchées. Pourtant nous serons toujours vraiment heureux de vous apporter notre expérience (pour votre découverte du pays), de simplement vous accueillir et même de vous écouter (ou d’accompagner ceux qui le demandent pour une réflexion approfondie). Tout cela trouvera sa place dans la prière communautaire aux offices, dans le quotidien monastique : repas en silence au réfectoire monastique, ou à l’hôtellerie, selon les cas ; et parfois tel ou telle veulent se joindre aux travaux de jardin ou autres.

Vous y croiserez des pèlerins, des touristes, et nos amis, israéliens et palestiniens. Chacun est libre de se sentir chez lui. Dans la mesure même où il se sait accueilli par une communauté qui témoigne d’un Autre qui nous a précédé sur ces routes de Terre Sainte. Chacun sera ainsi libre d’écouter Celui qui a mis ses pas dans les nôtres, pour nous ramener à Jérusalem, car «En elle sont toutes nos sources» (Psaume 86).

Fermer

Informations Pratiques

La participation à vos frais de séjour est laissée à votre libre appréciation pour qu’elle ne soit pas un obstacle à votre ressourcement spirituel ; que, dans un esprit fraternel, ceux qui peuvent offrir un peu plus le fassent pour aider ceux qui le peuvent un peu moins, afin que la communauté puissent continuer à vous accueillir sans trop de difficultés matérielles.

Il vous est demandé, que vous soyez chrétiens, d’une autre confession ou bien athée, de participer à nos offices (au moins un office quotidien).

Si vous souhaitez ne pas prendre certains repas à l’hôtellerie, merci d’avertir la veille, la sœur ou le frère hotelier.

L’hôtellerie des sœurs comprend : 2 chambres doubles et 3 chambres simples. L’hôtellerie des frères : 4 chambres doubles et 1 chambre simple.

Les réservations se font uniquement par email et ne doivent pas être faites simultanément chez les frères et les sœurs.

Hôtellerie des Sœurs
Email : hoteliere@abbaye-abugosh.info

Hôtellerie des Frères
Email : hotelier@abbaye-abugosh.info

Si vous venez de l’aéroport Ben Gurion, un service de Shirout (taxi collectif) dessert Jérusalem et peut vous déposer à Abu Gosh ; le tarif est de 65 shekels.

Pour plus d’information cliquez ICI.

Si vous venez par la route, voyez votre itinéraire sur la carte.

Tout au long de la journée, la ligne de bus n° 185 dessert régulièrement Abu Gosh depuis Jérusalem (arrêt à l’extérieur de la gare routière centrale, bd Sderot Shazar) ; le trajet est de 20 à 30 mn selon le trafic.